Comment vaincre nos peurs pour aller de l’avant ?

Vaincre ses peurs et ses craintes

Comment vaincre ses peurs ?

 

Avez-vous déjà eu peur dans votre vie ? 

Avez-vous déjà ressenti cette émotion qui vous paralyse complètement, à la fois le corps et l’esprit ?  Pourquoi la peur nous empêche-t-elle d’avancer ? Comment peut-on l’affronter, la vaincre et aller de l’avant ? Comment la surmonter ?

 « On a peur, on s’imagine avoir peur. La peur est une fantasmagorie du démon. » Georges BERNANOS

Quels que soient les situations qui vous préoccupent, dans cet article vous trouverez des stratégies et des conseils pour faire face à vos peurs.

Découvrez, quelle est la cause de ses peurs ? Qu’est-ce qui nous empêche de les surpasser ? Et surtout, comment les vaincre ?

Tout au long ma vie, j’ai été confronté à des peurs, même les plus intimes : peur de ne pas réussir mes examens, peur de gagner plus d’argent que mon père, peur de prendre la parole en public, peur de devenir entrepreneur, peur de ne pas être aimé, peur d’être en faillite, peur de l’avion, etc.
Bref, j’en ai eu beaucoup, j’en ai éliminé certaines, je vis avec d’autres et d’autres encore. Je les combat régulièrement. Ainsi va la vie.

Pour cet article, j’ai décidé de vous faire part aussi de mes expériences personnelles :
Comment j’ai réussi à vaincre certaines de MES peurs ?

 

Qu’est-ce que la peur ?

La peur, une réaction naturelle

* « La tâche principale de Fear est de protéger Riley (l’héroïne du film) et de la garder en sécurité. Il est constamment à l’affût des catastrophes potentielles et il passe son temps à évaluer les possibles dangers, les pièges et les risques liés aux activités quotidiennes de Riley. Il y a très peu d’activités et d’événements que Fear ne trouve pas dangereux et possiblement fatal. »

 

La peur est une manifestation du corps est tout à fait naturelle.

Cette émotion nous avertit d’un risque ou d’un danger, qu’il soit physique ou psychologique. Il est intéressant de noter qu’il ne se produit pas toujours face à une situation réelle, parfois il est le fruit de notre imagination.

Selon certains psychologues tels que John B. Watson et Paul Ekman, la peur est créée par un flux d’émotions, dont la joie, la tristesse et la colère. Biologiquement parlant, la peur est un instinct de survie qui permet aux animaux d’éviter des situations dangereuses pour eux-mêmes ou pour leur progéniture. Le principal objet de peur pour un animal est typiquement la présence d’un prédateur.
(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Peur )

Pour comprendre le fonctionnement des émotions primaires comme la peur, la joie, la tristesse et la colère, je vous invite à voir l’excellent film d’animation : Vice-Versa de Pixar.

Selon François Roustang, philosophe et hypnothérapeute :
« La peur apparait quand un évènement est imprévu. Cet imprévu peut faire irruption dans le présent : quelque chose a lieu que nous n’attendions d’aucune façon. Mais il peut aussi concerner le futur : nous attendons quelque chose que nous ne connaissons pas encore, mais que nous redoutons. Ce qui déclenche la peur, c’est le manque de temps pour réagir à une situation nouvelle et trouver les moyens d’y faire face. »

 

Mon expérience personnelle pour vaincre la peur

Avant de vous donner les recettes que j’ai découvertes et expérimentées. Je tiens à préciser qu’il s’agit là de méthodes qui ont fonctionnées pour moi, à titre personnel. Ces conseils n’ont donc pas vocation à être universels. Vous devrez certainement trouver vos propres solutions afin de surmonter vos propres peurs. A noter : vous trouverez ci-dessous des liens vers les conseils d’un expert.

Voici 2 expériences que j’ai vécues et mes conseils d’Oeil de Coach pour vaincre la peur :

#1 – Prise de parole en public : quand la peur devient une force

Coup de poing à nos peurs

Un bon coup de poing à nos peurs

La peur, nous l’avons vu précédemment, est une manifestation naturelle et nécessaire.

Siège de nos instincts et de nos émotions, le cerveau reptilien génère les peurs. Son rôle de sentinelle s’impose à nous pour réagir efficacement face à un danger réel ou supposé.
Si un lion surgit au coin de la rue, la peur déclenche automatiquement des hormones stimulantes qui peuvent nous sauver la vie, par un évitement du danger, par exemple.

L’antidote pour dompter nos peurs se situe dans une autre partie de notre cerveau, la plus élaborée, le cortex préfrontal (ou néocortex) où siège l’intelligence consciente.

Le secret est donc d’imaginer, de visualiser de manière consciente la situation avant même de la vivre.

Dans ma vie, avant de prendre la parole en public, j’ai toujours peur. Pour réduire cet état de de stress et de peur, je fais des exercices de respiration, en inspirant et en expirant longuement. Puis, je bois de l’eau, je prépare une bouteille pour mon oral et je passe aux toilettes pour être dans les meilleures dispositions physiques. C’est basique mais cela fonctionne. J’utilise aussi et fréquemment des notes écrites ou un support Powerpoint pour guider mon intervention et pour me rassurer au cas où ma mémoire viendrait à faillir en raison du stress. Enfin, je visualise consciemment mon intervention, tout comme peut le faire un pilote de Formule 1, avant sa course. Il s’agit en l’occurrence d’imaginer chaque étape comme réussie, avant le passage réel à l’action. Penser positivement me rassure et m’emplit de confiance, tout comme peut le faire la manière de la méthode Coué. Cela me place en bonne posture pour entamer le moment fatidique.
Une fois sur scène : la peur en moi se transforme en adrénaline, me donnant une énergie suffisante pour commencer ma prise de parole. Ainsi préparé, mon intervention se déroule souvent très bien, telle que je l’avais visualisée.

A retenir : pour réussir à dompter la peur d’une prise de parole en public, préparez à la fois votre corps et votre esprit ! Prenez soin de votre corps : par des respirations, des gorgées d’eau, etc. Préparez votre esprit : par le film conscient et positif de votre réussite et par le support d’un pense-bête.
Souvent les choses simples fonctionnent. Essayez et donnez-nous vos impressions, en commentaire ci-dessous ! 😉

 

#2 – Peur de faire le grand saut : quand l’imagination vous porte secours

Vue sur l'avenir

Au bord du précipice

Depuis mes 20 ans (cela fait quelques années maintenant), je suis fasciné par l’entreprenariat sous toutes ces formes. Symbole de liberté, d’épanouissement et de richesse personnelle, je n’ai eu de cesse de lire des articles et des livres, de regarder des vidéos sur les créateurs d’entreprise.
Le dernier livre en date que j’ai lu est « L’entreprise du bonheur » de Tony Hsieh.

Dans ma vie, j’ai créé (ou co-créé) 3 startups, dont l’une d’elles a duré 2 ans avec Yoann MERGUI (un des meilleurs développeur informatique que je connaisse). Même si ces 3 tentatives ont été des échecs commerciaux faute d’avoir trouvé le « market fit », je me suis enrichi personnellement de ces expériences.
Lorsque j’ai décidé de devenir un coach agile indépendant, j’étais pétrifié par la peur de faire le GRAND saut. Pour réaliser ce nouveau défi professionnel, je devais complètement lâcher prise : démissionner de l’entreprise qui me salariait, créer ma propre entreprise administrativement, trouver un premier client et amorcer financièrement mon activité,… à un moment où ma femme était enceinte de notre premier enfant. Autant dire que pour moi, la barre était haute !

Quelques mois avant de me lancer, j’ai vécu au bord de la falaise.
J’y vais ou je n’y vais pas ? Cette question me taraudait incessamment. Je regardais constamment dans les profondeurs du gouffre. Cela me donnait le vertige malgré mon désir fort de sauter pour me rendre sur l’autre rive. Je me demandais comment je pouvais accomplir cet exploit. Émotionnellement, j’étais écartelé entre mon envie de me réaliser et ma peur panique d’échouer, celle de tomber au plus profond du gouffre. A ce moment-là, j’en ai parlé à une coach agile que j’adore : Géraldine SUDRES. Je ne cessais de lui parler de ce précipice et de ma peur de tomber dans ses abîmes.
En échangeant avec elle, cette coach personnelle m’a fait prendre conscience de ma peur et de l’opportunité de changer de perspective :

« ̶  Admettons une seconde que ce précipice soit un ruisseau, est-ce que tu aurais des difficultés pour sauter par-dessus pour atteindre l’autre côté ?

  ̶  Non, bien sûr, lui réponds-je. Cela serait facile. »

Tout a changé à ce moment là pour moi.
Le fait de croire que ce précipice pouvait n’être qu’un simple ruisseau fût un déclic pour moi. La peur avait mis un précipice sur ma route mais ma conscience et surtout ma volonté l’avait transformé en un ruisseau. En changeant de perspective, la peur, le risque et la complexité de cette entreprise se sont évaporés en moi, tel le soleil transperçant les nuages.  Confiant et libéré de mon fardeau, je pouvais désormais me concentrer aux aspects administratifs : lettre de démission, prospection de mission, création d’entreprise; et, à gérer les aspects commerciaux : comme trouver ma première mission. Ma réflexion sur les étapes de la création d’entreprise m’a aidé à me convaincre que c’était réaliste, que mon objectif était accessible. L’obstacle initial levé, il était facile ensuite d’emprunter la route. Je l’avais déjà planifiée de nombreuses fois. J’ai donc sauté par dessus mon obstacle : j’ai monté l’entreprise « Oeil de Coach », un cabinet en transformation organisationnelle agile (du même nom que le blog).

Je ne le regrette pas.

Quelques mois après avoir créé la société « Oeil de Coach », j’ai regardé derrière moi. Le mirage du précipice finissait par disparaître. Un ruisseau l’avait remplacé, en lieu et place. Et moi ? Et bien, j’étais de l’autre côté. J’avais vaincu ma phobie. J’avais créé l’entreprise. Je travaillais désormais pour un client. J’ai réussi mon pari. Je me sentais bien. J’étais heureux et je le suis encore.

La projection positive a été décisive pour me rassurer et me permettre d’avancer plus sereinement, pas à pas.

Aujourd’hui, je suis ravi d’avoir franchi cette épreuve, si importante pour moi. Je remercie, d’ailleurs, celles et ceux qui m’ont aidé dans cette démarche, sur LinkedIn et ailleurs.

« Rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables. »  Oscar WILDE

A retenir : Souvent notre instinct de survie nous empêche de faire certaines choses, malgré notre envie. En réalisant que ce sont nos peurs qui construisent une histoire négative, nous avons la possibilité de reprendre le contrôle par la volonté pour changer le cours de l’histoire, en la rendant positive. Grâce à cet effort volontaire, ajouté à la projection positive des étapes à parcourir vers la réussite, nous renversons le scénario pour qu’il nous devienne favorable et concret.

« Voyons grand et commençons petit », pourrait être ma devise de la réussite.

Essayez ! Cela fonctionne et racontez-nous en commentaire votre propre histoire. 😉

3 exercices pour se rassurer selon Éric Champ, analyste psycho-organique

Oui, je l'ai fait ! J'ai réussi !

Yes, I did it !

Éric Champ, analyste psycho-organique et codirecteur de l’Efapo (École française d’analyse psycho-organique – www.efapo.fr), nous livre quelques idées pour ne pas se laisser manipuler par nos peurs irrationnelles.

« Tout ne s’explique pas, ne se règle pas par la tête. La première chose à faire est de réapprendre à sentir son corps.

  • Pour y parvenir, vous pouvez vous mettre en position assise : prenez conscience du contact de vos pieds avec le sol, laissez votre corps s’appuyer sur le siège, le support qui vous accueille, vous retient, vous porte. Puis fermez les yeux pour vous relâcher : il s’agit de ne plus être en état d’alerte, de contrôle de son environnement, et de se centrer sur soi. Ensuite, concentrez-vous sur votre respiration et essayez de faire descendre votre énergie, de respirer par le ventre et d’allonger un peu plus qu’à l’ordinaire l’expiration. Souvent, nous utilisons uniquement notre respiration thoracique. Or, c’est elle qui concentre toutes nos émotions, qui les condense autour de notre plexus solaire. La respiration ventrale est une respiration dite vitale. Elle nous apaise et nous rassure en nous aidant à reconnecter vitalité, détente et plaisir.

  • Il est aussi possible de vous calmer en marchant. Il faut pour cela vous concentrer sur le contact de vos pieds sur la terre, sur le rythme que votre corps impulse, le bercement profond que vous ressentez.

  • Enfin, vous pouvez utiliser des images qui ont un sens symbolique pour vous. Elles ont un effet remarquable sur le corps. Rien à voir avec les photos sur papier glacé des magazines ; il s’agit de réactiver des souvenirs heureux, des moments au cours desquels vous avez eu la sensation d’avoir obtenu quelque chose de la vie : une nage dans la mer, une conversation légère et heureuse dans l’herbe, juste avant un coucher de soleil… Ces instants d’éternité vous feront retrouver ce qui vous est essentiel et vous aideront à vous détacher de votre angoisse. »

 

▶ [BONUS] Will SMITH confronté à l’une de ses peurs

Will SMITH nous raconte une histoire dans laquelle il a été confronté à la peur. Un message motivant rempli d’inspiration. J’apprécie particulièrement cette vidéo car elle parle à mes tripes, au plus profond de mon être. Tout comme Will SMITH, j’ai vécu cette expérience de parachutisme.
Tout comme lui, j’ai ressenti les mêmes émotions.
Tout comme lui, j’ai été au delà de ma peur.

« Les meilleures choses de ta vie sont de l’autre côté de tes plus grandes peurs » – Will SMITH

Source : https://www.youtube.com/watch?v=FFBQfzyk9XI&t=331s

Conclusion de l’Oeil de Coach

La peur est une émotion normale et humaine. Elle a son utilité pour notre vie quotidienne pour nous préserver de certains dangers. Pourtant, l’émotion peut être extrêmement handicapante si elle prend le pas sur notre vie et nous empêche de la mener comme nous le souhaitons.

Pourtant, au centre des forces, il y a toujours nos expériences réussies, nos succès passés. Remémorées, ces réussites nous libèrent, nous renforcent et nous élèvent pour affronter et accéder à de nouveaux territoires, à de nouvelles victoires.

Si je n’avais qu’un conseil d’« Oeil de Coach » à vous donner, il serait :

« Tournez-vous vers l’avenir avec confiance ! Libérez-vous de la peur.
Lancez-vous vers la victoire. Elle vous tend les bras ! »

 

Avez-vous aimé cet article ? Partagez-le !
Et, pensez à vous inscrire à la newsletter gratuite. 😉

Source image : Pexel

……… ✂……………………………… ✂………………………………… ✂…………………………………

Envie d’aller plus loin ?

……… ✂……………………………… ✂………………………………… ✂…………………………………

 

En quoi puis-je vous aider ?

Je suis Martial SEGURA, coach agile SAFe freelance chez Oeil de Coach.
Je développe le potentiel et les savoir-faire des équipes et des personnes. J’accompagne la transformation agile des organisations en m’appuyant sur les valeurs et les principes agiles.

Contactez-moi pour en parler :

<

p style= »padding-left: 30px; »>🚀 Linkedin : https://www.linkedin.com/in/martialsegura
📱  06 82 15 70 32
🌐 www.oeildecoach.com

Laisser un commentaire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

close
Inscrivez-vous à la Newsletter !

Libère ton potentiel en recevant chaque nouvel article GRATUITEMENT !